equipe artistique

Un spectacle familial pour petits et grands 

« Gabor et les chapeaux rouillés » est un spectacle familial et accessible à tous, avec ce décalage qui fait que plus on est de fous… plus on rêve !


Gabor est un personnage à la fois drôle et touchant, alternant une gestuelle et des mimiques quasi mécaniques entre deux chansons, et une assurance et une profondeur dans la voix lorsqu’il chante. Sans le savoir, il nous amène à voyager entre âme et conscience pendant plus de 80 min de bonheur !
 

Un show complet destiné à tous les publics

"« Gabor et les chapeaux rouillés » n'est ni une pièce de théâtre, ni une comédie musicale, ni un concert, c'est plus ou moins tout ça la fois. " (L.B, une spectatrice)

C’est le public qui le dit, avec GELCR vous n’assistez pas à quelque chose de classique mais vous vivez une expérience unique et décalée que vous n’êtes pas prêt d’oublier.

Un spectacle complet conjuguant plusieurs disciplines pour en créer une nouvelle tout en s’adressant à tous.

Vous venez vérifier ?

 

equipe artistique

Un univers magique pour un show fantastique

Oubliez le côté tradition du cirque et le luxe des opéras, « Gabor et les chapeaux rouillés » vous transporte ailleurs ! Un ailleurs qui confine à l’univers magique

Eparpillés sur de nombreuses étagères, des alambics, des machines, des réveils, des livres et toutes sortes d’objets hétéroclites, meublent de façon fouillis la scène de ce show fantastique.

Des murs métalliques. Des rouages mécaniques. Des tuyaux dans tous les sens crachant parfois de la vapeur. Des caisses empilées et des valises éparses. Une espèce de hublot mystérieux et de multiples objets détournés de leur utilisation première… Et, au centre de tout ça, une sorte d’énorme station de contrôle, rafistolée de toute part et hérissée de leviers de commandes improbables… L’endroit est intrigant.

S’agit-il d’un vaisseau spatial ? D’un sous-marin ? D’une salle des machines ? Du laboratoire secret d’un savant fou… ? On se le demande… Notre imaginaire se réveille… C’est l’univers de GELCR.

Le décor de « Gabor et les chapeaux rouillés » :

« Même statique, il est beau à tomber » (La Voix du Nord)

Cette précision sur le décor de « Gabor et les chapeaux rouillés », n’est pas anodine, tant il est vrai que ledit décor s’anime, de part et d’autre, tout au long du spectacle, dont il fait, ainsi, partie intégrante.

 

Un rêve mécanique et enchanteur dans un univers steampunk

Gabor est un personnage fantastique à forme humaine, qui virevolte, s’agite et évolue dans son espace, de façon quasi  mécanique.

Dans une atmosphère qui joue sur la gamme du steampunk, il part à la recherche de l’humanité, notre humanité, pour découvrir la sienne… Pour trouver son identité.

Ce spectacle musical féerique tire son inspiration de grands artistes.

Tim Burton, Jean-Pierre Jeunet, Terry Gilliam, Charlie Chaplin et même le Cirque du soleil font, sans nul doute, partie des différentes influences de l’équipe qui a créé « Gabor et les chapeaux rouillés ».

 

Et les spectateurs ne s’y trompent pas :

« Saint-Exupéry a présenté le Petit Prince à Tim Burton »

(Extrait du livre d’or à l’issue du spectacle)

 

equipe artistique

Il était une fois, un bricoleur farfelu et loufoque, entre savant fou et génial inventeur, et répondant au nom d’Orémus.

 

Il parcourait le monde à bord d’une gigantesque machine volante, qu’il avait lui-même fabriquée, et où il avait installé son laboratoire afin d’observer l’humanité différemment et essayer de mieux la comprendre.

Mais un jour, comme si le ciel avait voulu chasser cet intrus, un violent orage éclata et un éclair d’une lumière assourdissante foudroya sa machine qui s’écrasa au sol.

Quand Orémus se réveilla, miraculeusement indemne, il avait perdu toute notion du temps.

Et il s’aperçut qu’autour de lui, mis à part son atelier qui avait été épargné lui-aussi, devenant donc aussitôt son seul refuge, tout n’était que ruines et désolation. Et toute forme de vie semblait avoir disparu de la surface de la Terre. Il était seul ! Seul dans le silence !

Réagissant aussitôt, il rassembla toutes les notes et tous les schémas qu’il avait consignés au cours de ses observations sur l’humanité. Et il se lança dans la fabrication, la création même, de ce qui allait être plus qu’une machine à ses yeux, plus qu’un automate : un compagnon de vie à forme humaine ! Un rempart contre la solitude ! Il l’appela… Gabor !

Il réalisa ensuite les plans d’une machine qui, d’après ses savants calculs, devrait lui permettre d’inverser le phénomène qui l’avait amené ici.

Mais la construction, pièce par pièce, de cette machine, lui prenait du temps, malgré l’aide précieuse de Gabor, à qui il ne manquait que la parole. Et Orémus sentait ses forces décliner et sa fin approcher.

Un matin, sachant qu’il n’irait pas au bout de son projet, il appela Gabor à son chevet et lui dit :

« Gabor, je te confie les plans de cette machine. Puisque je ne pourrai le faire, je te charge d’en terminer la construction. Elle devrait t’amener à découvrir ce que j’ai perdu, mais pas oublié : l’humanité ! »

Et dans un dernier soupir, il ajouta :

« Cette machine s’appelle : Harmonie ! »

Après la mort d’Orémus, son créateur, Gabor éprouva quelque chose qu’il n’avait jamais éprouvé auparavant : un sentiment ! Le sentiment de solitude !

Désemparé, ne sachant comment aborder ce ressenti jusqu’alors inconnu, il s’endormit…

C’est une musique qui le réveilla. Une musique étrange qu’il identifia rapidement comme étant celle de la pluie tombant sur de vieilles boites de conserve abandonnées, entretenant ainsi, lentement, leur oxydation.

La pluie comme une musique ! Une musique qui faisait naître dans sa tête des refrains, puis des chansons ! Sans qu’il n’en contrôle rien ! Comme si Gabor 1er s’adressait à lui par l’esprit !

Alors Gabor se dit en lui-même : « Non je ne suis pas seul ! J’ai mon imaginaire ! »

Et de cet imaginaire, il créa les chapeaux rouillés qui allaient désormais l’accompagner en musique dans la mission que lui avait confiée son créateur : construire cette machine qui devait le conduire à l’humanité !

Construire l’Harmonie !

07 69 83 75 32

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
  • Gris LinkedIn Icône
  • Gris Icône YouTube

En m'inscrivant à cette newsletter, j'accepte de donner mon adresse e-mail afin de recevoir un e-mail par semaine m'informant de l'actualité de la compagnie (dates, résidences, créations, articles de blog). J'adhère à la politique de confidentialité.

© 2019 - Gabor et les chapeaux rouillés - Tous droits réservés